Et tout commença via Twitter !

On 3 décembre 2013 by NkL4

Twitter_logo_blue

Chapitre 1

Wouaiiis mais avant ça va être moins drôle.

Il parait qu’on ne dit pas merci en Breton … Je ne citerai ni personne physique, ni personne morale dans ce blabla … Se reconnaitra qui en aura le <3 pour ça.

Parce que OUI, tout n’est pas drôle … Avant de te faire un topo / synopsis / résumé ou thèse sur « la Cantine Numérique de Saint-Brieuc« , je vais commencer par te donner mon point de vue, à cette heure / jour où (je commence à écrire).

On m’avait dit

« prends soin de toi, préserve toi, crée toi une ou des bulles pour décompresser ! Tu vas te cramer. »

je le savais … Mais pas à ce point.

Le Co c’est génialC’est pas drôle, c’est génial. C’est moins fun quand tu te sens seul, (alone in the dark) et ou tu te dis qu’il est facile de se perdre dans ses valeurs, ses objectifs et ces pressions, ces enjeux, ces négociations. Chaque femme, chaque homme est différent, chaque parcours individuel l’est également. Mais le collectif ne peut faire qu’un pour suivre SON chemin.

Je me sens seul, mais c’est funC’est pas drôle, c’est fun. Simplement parce que cette expérience m’enrichis chaque jour, elle m’apaise ou me stimule, elle est joie ou chagrin, elle rayonne ou s’assombrit. C’est fun parce que c’est provisoire, ça va changer, on est déjà passé par là; car on arrive dans un parfait chaos, à s’entendre, se comprendre et fabriquer.

Je ne sais pas si c’est cette trop forte envie d’exploiter dans le monde de la viande, l’Open que « tu » connais (comprends toi qui viens des internets) ! Tu sais (pour ceux qui ne comprennent pas ce qu’est « venir des internets »), cette chose impalpable, cette horizontalité de décentralisation, cette chose qui fait que je te tutoies, cette ouverture venue du plus profond du réseau, cette volonté de faire TOUS ENSEMBLE. Il est peut être impossible probable que cette idée soit saugrenue ou que je ne puisse pas la réaliser.

Je cite un gars (je ne sais plus qui) qui disait –  Un jour quelqu’un m’a dit « Fais de ta vie un rêve. » J’ai fais d’un rêve ma vie » – et c’est un peu ce que je suis en train de réaliser, mais pas seul.

Si tu ne me connais pas, alors je te préviens que dès à présent je ne parlerai plus à la première personne, mais à la troisième car ce qui suit n’est que du CO !

Non, Saint-Brieuc n’aura pas sa Cantine Numérique ! (deuxième choix de titre)

Ahah, le voilà ce titre si critiqué. Et bah non, Saint-Brieuc n’aura pas son label de Cantine, mais la:matrice fait partie du Réseau des Cantines et Lieux Associés ! Il m’a fallu un an et demi pour répondre à ça.

Pas de label Cantine : parce que le territoire de Saint-Brieuc n’a pas encore d’écosystème du numérique formalisé et d’autres raisons mais la principale est celle ci. Je le comprends entièrement, je l’assume moins bien mais je relativise en me disant que je ne suis sur ce territoire que depuis fin 2008. C’est fun, tout reste à faire !

Mais au fait, c’est quoi la Cantine Numérique de Saint-Brieuc ? Il était une fois, sur Twitter …

Ma pomme demandant à Twitter si il n’avait pas eu l’occasion de voir une offre de bureau à la journée. Ouais, ça commence par moi …

J’avais besoin de rencontrer une à deux fois par semaine ma future (ex) associée pour bosser et mise à part le bar le Soupson, nous n’avions rien trouvé alliant l’ambiance de la maison à celui de l’entreprise. Ce bar est génial, je vous le conseille fortement, les deux Pierre sont de très bon commerçants et de véritables êtres humains, j’y reviendrai dans un autre chapitre. Bref rien trouvé, je décide donc de lancer un appel sur Twitter.

Le genre de bouteille à la mer qui te revient avec un message !

Moi : Cherche bureau ou autre du genre, pour bosser une journée par ci par là avec mon associée.

Lui : Je vais me renseigner pour toi, ta démarche m’intéresse !

Quelques heures plus tard, LA réponse qui fâche :

A part une location au mois, je ne vois rien sur le territoire. Il y aurait un besoin non satisfait ?

Mais wouais qu’il y a un besoin, et wouais il est non satisfait BORDAYL ! Pourquoi Saint-Brieuc (agglomération moyenne en recherche d’innovations) ne s’intéresse t-elle pas à la création d’entreprise dans un modèle pas très conventionnel de démarrage ? J’y reviendrai, dans un autre chapitre.

On décide donc de plancher sur le sujet « On va créer une belle Cantine à Saint-Brieuc ! Un espace de coworking, d’animations et d’expérimentations accélérateur d’innovations. »

Mais avant ça, sur Twitter …

Je suis arrivé à Pordic (bourg très sympathique du pays de Saint-Brieuc) fin 2008. Je bossais à Lannion dans une boite de R&D Web dont j’étais associé. Il m’arrivait de télétravailler, mais mise à part les parents d’élèves je n’avais aucun lien social.

Au bureau, le soir et le weekend (pas tout le temps quand même hein, je te vois venir …) nous avons commencer à tisser du lien dans un réseau social hyper global comme twitter. Un réseau, dans le réseau des réseaux (essai de schématiser cette phrase par un dessin, tu verras c’est dingue !) qui échange et partage … Nous échangions sur ce réseau, alors que nous habitions à 10 minutes les uns des autres. Ok nous avons une relation hyper locale dans un réseau (on peut parler d’usage) hyper global … GLOCALISATION ? (j’aime poser quelques mots, comme ça au non-hasard d’un blabla.)

Bon, on se rejoint autour d’un verre ?

C’est parti, on va se voir maintenant. Non mais hoooo, tu fais quoi Ludo ?

Je ne sais pas, j’aime les gens. J’aime les rencontres infortunées qui se prolongent.

Tu te dis :

mais merde, suffisait de le faire pour que ça marche et je l’ai fait.

Ca parle beaucoup pendant ces Twunch, Twapéro Breton, Twamping (ça boit beaucoup aussi).

On se lâche à quelques rêvasseries d’une réalité plus humaine où les rencontres nous nourrissent et nourrissent les autres.

La suite (le chapitre 2 quoi) arrive très vite !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Featured Posts

  • Popular Posts