Ces petits comptes qui font Twitter !

On 12 août 2011 by NkL4

 

Ne vois rien de péjoratif dans ce titre, bien au contraire.

Lorsque je cite le terme de « petit compte », j’entends les comptes avec peu de followers.

Qu’est ce que « avoir peu de followers » ?

Pour moi, ce n’est ni un ratio – comme le fait Twitter lui même, qui t’empêche de suivre 4 000 personnes alors que seulement 200 te suivent – ni une fourchette comprise entre 200 et 900 – qui pour certains est le semi nouveau /semi compte interessant.

Pour moi, un petit compte est une équation savante définie entre ton nombre de followings et  followers de qualité, ta bio, tes tweets, ton ou tes blogs, la qualité de ton ou tes flux RSS, ton Wall Facebook, ta faculté d’analyse sur un ou des sujets dont tu es passioné (je n’utilise pas le terme spécialiste, mais c’est pareil), tes replys et tes RT.

Bref, tout ce qui fait de toi, un être Web 2.0, mais surtout qui montre ton intérêt vis à vis de ton prochain !

Le virtuel est il une symétrie du réel ou est il une simple continuité ?

Pour moi (tu as vu comme j’insiste sur le pour moi hein) ce n’est ni une symétrie ni une continuité. Il ne peut exister d’asymétrie des relations, je ne peux cautionner cette philosophie, non non non !

Tout simplement pour une seule et unique raison : les relations, c’est toi qui les instaure ! Bah oui, c’est toi et toi seul qui choisi de suivre untel ou untel. C’est toi et toi seul qui décide de continuer une conversation à base de reply. C’est toi et toi seul qui décide de DM (envoyer un message privé) une personne (cela implique donc que la personne te suive) donc d’entreprendre une relation plus « intime ».

La différence entre le follow – tu suis ses écrits mais ne partage rien avec cette personne – et l’échange – tu lis un truc et tu commences un échange d’idée, de position, d’avis – ne peut être mis en comparaison. Certes  le follow et l’échange n’est pas symétrique, mais dans la vraie vie, fais-tu cette comparaison mathématique entre ton collègue de bureau qui te saoule tous les lundis matins, en te racontant son week end de folie et dont tu te fous royalement (mais pour lui faire plaisir tu fais semblant) et tes belles paroles que tu dégueules tous les midis à la caissiere du restaurant pour la draguer, ( mais dont elle se fou éperdument car elle te trouve trop ringard !)  L’asymétrie des échanges est pourtant là. Le collègue tu t’en tapes et tu l’évites et la caissière n’a qu’une seule envie c’est de changer de taf  pour ne plus te voir.

Mais qui sait, un jour peut-être, un lundi, le collègue te fera découvrir un groupe, une salle de concert, un resto, un film … et la caissiere sera certainement malade, remplacée par une jeune demoiselle encore plus charmante et avec laquelle le courant sera bidirectionnel :)

Oui mais pourquoi les petits comptes font Twitter ?

Comme tout le monde, lorsque j’ai débuté sur Twitter, j’ai suivi les grands comptes de personnes dites « influentes ». Oui, tu sais bien, les @Korben, les @Pressecitron, les @kriisiis … C’était cool, je lisais des choses que je trouvais intéressantes, j’en apprenais tous les jours grâce à leurs tweets et billets. Mais voilà, je me suis émancipé. Peu de temps après, les tweets de certains m’ont fait suivre des comptes ne comptabilisant pas plus de 2 000 followers, puis 1000, puis 500, puis 100 et puis enfin les comptes à 20 ou 1 followers.

Voici donc ces petits comptes ! Ces personnes publiant de l’information de manière passionnée. Publiant l’information que je recherche, en temps réel ou de façon plus modérée par leurs flux RSS. Ces comptes qui vont à l’essentiel tout en donnant un maximum de détails, ces comptes avec qui l’échange est plus « facile », plus réel, plus « humain », moins robotisé.

J’ai donc fait naturellement du unfollow (j’ai arreté de suivre), les comptes dit « influents », car je ne m’y retrouvais plus. Les petits comptes publient sur un ou deux sujets, de maniere passionnée (encore une fois, j’utilise passionné pour ne pas utiliser le terme spécialiste) et quelques heures plus tard – voir plusieurs jours – les comptes « influents » publient la même chose, sans aucun détail ni point de vue. Les petits comptes sont réactifs, un reply ou mention et hop, tu as une réponse critique ! Voilà que l’échange débute … Tu créais des liens, tu fais du copinage avec certains, tu te rencontre IRL et cette personne devient un copain, voir un ami ( IRL vs IVL ).

TU NE PEUX PAS partager ta vie avec tous tes followers mais surtout followings et vice et versa !

Il est complétement absurde de vouloir utiliser Twitter comme tu pourrais utiliser copain d’avant, G+ ou Facebook. Enfin, si tu pourrais, mais c’est trop compliqué, ce n’est pas la fonction premiere de ce réseau.

Pour moi (ouais encore), Twitter est un agrégateur d’information, donc par définition : il te permet de suivre plusieurs fils d’information , ceux que tu as choisi. Les relations, ca vient après, ou pas. Certains comptes Twitter n’échangent pas – ou presque pas – avec les autres. Je ne pense pas que les créateurs de Twitter ( Noah Glass et Evan Williams) aient défini une règle d’utilisation primaire (Cette charte que tu peux lire dans certains forum par exemple) . Certes ils en avaient l’idée de base, mais chacun à su, sait et saura utiliser cet outil comme bon lui semble, sans suivre une logique prédéfinie par des leaders se prétendant l’élite de Twitter !

Mais pourquoi @pcouzon plutôt que @Kriisiis, et pourquoi @TlgrammeCarhaix et @DomMorvan plutôt que @LCI ou @LeMonde ?

Tout simplement parce qu’ils sont « hyperlocal », présents, au coeur de l’actu, proches de mes idées, proches de mes envies. J’ai beaucoup plus de plaisir à les lire.

Pour finir (parcequ’il faut finir à un moment et que l’on est vendredi) je te fais une petite liste non exaustive de mes petits comptes que j’aime :

@nikolittlestar : mon copain, mon SEO (blackhat ou pas) plein de ressources dans son domaine

@foxykeep : mon poto, DEV Android de mérite

@_swayb : mon poto autoentrepreneur, avec une envie de changer le monde des geek et j’adore ça

@oObanOo et @duzodu : la bretagne, les bretons, la culture, l’anarchie mais surtout le partage

@olala22000 : l’information de saint Brieuc, hyper actif

@eliotus : de l’actu WebOS mais pas que

@Airvecu : un copain breton qui me partage des vidéos de Bagadou

j’en oublie, désolé ….

Sois honnête et dis-moi sincèrement si tu suis plus de comptes dit « influents » ou des « petits comptes » ??

Nota bene : j’ai mûri ce billet avant la @viinz mania => http://www.viinz.com/index.php/Blog/en-vrac/amitie-2-0-le-proces-de-lunfollow/

26 Responses to “Ces petits comptes qui font Twitter !”

  • Perso je suis pas mal de petits comptes. Que des bons, évidemment, sinon ça vaut pas le coup !

    Quelques grands gourous évidemment, mais de moins en moins… J’ai récemment unfollowé pressecitron par exemple, le flux RSS étant suffisant.

    Dans le pire des cas, ces comptes finissent pas réapparaître dans ma timeline (par le biais de RT entre autres) un jour ou l’autre….

  • Un peu des deux finalement, et mes intérêts vers certain twittos vont selon mes humeurs, c’est finalement un peu comme dans la vrai vie la vie 2.0

  • BaN

    J’aime beaucoup les trois quarts de ton billet, les trois derniers en fait.
    Je te répondrais longuement demain, parce qu’il faut que je le digère ton post, et accessoirement que je dormes. Mais y a un truc intéressant :)

  • Je pense effectivement que c’est un juste milieu, c’est évident. Et surtout, je plussoie dans le fait que l’on ne peut utiliser Twitter comme Facebook ou autres, ce que certains n’ont pas compris !

  • Et si ces petits comptes deviennent grands : les suivras-tu encore au delà de 2000 followers ?

  • @KRIS3D: comme je l’écris, ce n’est pas le nombre de followers qui font le compte, mais plutôt son activité. @pcouzon qui est à plus de 3000 followers est pour moi c’est un petit compte au même titre que @duzodu qui dépasse à peine les 130.

  • Marie

    Je me retrouve dans ce billet, ceci mis à part que n’ayant pas encore réellement fait la démarche de trier, je me suis un peu désintéressée de Twitter.

    J’ouvre Tweet Deck de temps en temps et me rend compte que je ne suis finalement attirée que par les tweet de quelques uns, comme celui de @pcouzon qui m’a amenée à cette lecture ce matin :)

    Comme Viki j’ai unfollow @PresseCitron au profit du flux RSS, idem pour @Jcfrog je passe par le flux.

    Le tout, on est bien d’accord et ton papier l’exprime bien, est d’être en capacité de choisir l’information que l’on veut et sa périodicité.

    Ha tiens, je vois que @denisgentile tweete cet article :)))

  • @pcouzon est un grand manitou du Tweet en effet.
    En fait, tu parles plus d’humilité et d’accessibilité que de taille. Pigé.

  • @Marie: Merci Marie 😉

  • Swayb

    Merci pour le lien !

    Je partage pas tout à fait ton avis sur un point : tu sembles mesurer l’influence sur la base du nombre de followers. Etre influent c’est être écouté, Retweeté (puisqu’on parle de Twitter) etc. Je prends mon exemple :

    Swayb avait 900 followers, j’en ai enlevé 600 un jour. J’ai enlevé :

    – Ceux qui n’avaient jamais tweeté.
    – Ceux qui n’avaient presque jamais tweeté.
    – Ceux qui n’avaient pas de bio, ni d’avatar.
    – Ceux qui étaient manifestement partis de Twitter.
    – Les BOT, les spams.
    – Ceux qui tweetaient mais ne m’avaient jamais RT, ou replie.

    Selon moi, en ne gardant que les gens, les vrais, actifs et avec qui j’interagis souvent, perdre ses 500 followers m’a fait gagner en influence, car 1 tweet à 900 personnes, amenant 20 RT, et un tweet moins influent qu’un Tweet à 300 personnes amenant aussi 20 RT 😉

  • @Swayb: non et non, je ne mesure pas le nombre de followers ni l’influence ! Je me cite : « Pour moi, un petit compte est une équation savante définie entre ton nombre de followings et followers de qualité, ta bio, tes tweets, ton ou tes blogs, la qualité de ton ou tes flux flux RSS, ton Wall Facebook, ta faculté d’analyse sur un ou des sujets dont tu es passioné (je n’utilise pas le terme spécialiste, mais c’est pareil), tes replys et tes RT. »

    Le petit compte n’est pas celui à 200 ou 20 followers sinon je ne proposerais pas copain ou Philippe :)

  • Bonjour et merci pour ce billet, j’aime beaucoup !
    Je reconnais que naturellement je suis les comptes dits « influents » mais grâce à ta liste au bas de l’article, je vais en suivre qq uns ! Dont le tien au fait:-)
    Valérie

  • Guillaume

    Un bien bel article !

    C’est tellement vrai ! Pour ma part j’ai commencé également à suivre des gros comptes, un peu comme tout le monde, c’est le plus facile au début. Puis je me suis mis à follower des plus petits compte parce que je les trouvais intéressants, sympa, voire même les 2.
    Le problème reste souvent d’arriver à « tomber » sur ces petits comptes. Moi même je compte mes « vrais » followers sur les doigts de quelques mains, donc forcément j’ai moins d’impact que les « influents », et par conséquent j’ai vu plus d’une fois mes tweets/sujet passer à la trappe, puis quelques jours plus tard le même sujet buzzait car tweeté par un « influent ».
    Mais bon, je me dis qu’au moins j’ai intéressé mes followers.

  • Je suis petit et çà me va très bien :)
    j’ouvre twitter quand j’ai envie, je reply quand j’ai envie , j’envoie chier quand j’ai envie, et je ferme quand j’en ai marre 😀
    C’est cela la vie ^^

  • Au début quand tu es débutant twitter, j’etais plus en mode « faire ma veille via twitter » en suivant les comptes « influents » (tin qu’est ce que je peux trouver ce mot niais …)

    Maintenant plus le temps passe, et plus je rencontre les gens IRL (ce qui je pense permet vraiment d’approfondir une relation avec qqn) et donc plus j’utilise twitter en mode discussion avec copains/amis.

    Afin d’avoir une TL lisible, j’utilise également plus les listes pour faire ma veille (et donc j’unfollow les comptes qui ne servent que de veille)

    Voila un peu mon utilisation de twitter actuellement.

    Pour revenir a l’histoire petits comptes, je trouve un peu bizarre l’utilisation du terme petit, car dans ta liste on a des personnes qui ont peu de followers, d’autres pleins, des comptes qui twittent peu, d’autres bcp… j’arrive pas trop a voir en fait d’ou te vient le choix du terme petit.
    J’aurais plus dit « les comptes qui te font aimer twitter » et qui sont en general ceux avec qui tu as reussi a aller plus loin que le relation follower/following en créant une vrai relation bidirectionnel 😉

    Apres ce n’est que mon humble avis ^^

    P.S. : merci pour m’avoir mis dans ta liste ca fait plaisir :]

  • @Foxykeep: le terme « petit » est justement pour faire réagir ! Petit c’est surtout dans le sens ou ces comptes ne se prennent pas la tête et utilisent Twitter comme bon leur semble, comme toi donc 😉

    Je l’explique dans les commentaires également, « petit » ne veut pas dire avec peu de followers. Ce n’est pas péjoratif mais amical 😉

  • Ok ! vu comme ca, ca correspond a ce que je pense 😉 ca manque de «  » autour de petit 😀

  • @Foxykeep: peu de followers ca veut dire quoi en fait ? Tout dépend quels comptes on compare finalement :p

  • Etant donné que je n’avais pas compris tout de suite le principe de Twitter au démarrage (certainement nombreuses étaient les personnes dans le même cas ou à moins d’avoir la science infuse !!), c’est clair que je n’ai pas trop réfléchi et fait comme tout le monde : suivre des comptes blindés de followers, juste pour être « in », alors que franchement ça ne veut rien dire!
    Au force de pratiquer l’outil, j’ai pigé à quoi nous servait Twitter et il n’y a aucun intérêt à jouer au « suis moi, je te suivrai » ou vice versa.
    Pour une première sur ce blog, je suis enchantée par cet article qui révèle si bien la réalité.
    Je préfère de loin suivre au quotidien des petits comptes qui ont un réel intérêt, et au préalable passer du temps à les dénicher.
    J’en ai marre des comptes à la Kriisiis, pour ne citer que celui-ci, qui à la longue étouffent nos timelines au détriment des petits.
    Je préfère me concentrer sur des petits qui en valent la peine et avec qui tu es sûr d’interagir à un moment donné voire plus et ne pas perdre de temps à attendre un retour quasi inespéré des grands.
    J’espère à avoir à lire prochainement d’autres articles de la bonne parole ici !

  • Merci Poto !
    Merci pour l’article qui résume bien ce que je pense de twitter
    Merci de me considérer comme je me vois, un petit compte !

    Perso, je n’ai jamais compris pourquoi j’avais autant de followers avec le nombre de conneries que je débite à la minute ! j’essaie en tout cas de répondre à chaque mention, d’interagir avec les gens qui m’intéressent, petit ou gros compte, perso je m’en fous, je ne m’intéresse qu’à l’humain qui est derrière o/

    certains « gros » comptes dits influents répondent parfois, d’autres jamais.
    mais selon ta définiton, @Gonzague fait partie des petits comptes, pas de prise de tête et TOUJOURS une réponse \o/

    bon, si mon commentaire est pas très compréhensible, ben mélangez les mots et demerdez vous avec !

  • j’oubliais !!!
    Réclamer un followback c’est mal !
    le followback arrive automatiquement SI il est mérité quoi !

  • @Niko: c’est exactement ça ! Gonzague est pour moi, « un petit compte » :p

  • Un très bon billet que j’approuve totalement !

    Je préfère également suivre des comptes plus intimistes (mais ma stratégie est tout autre avec mes comptes pro) Je follow souvent sur un coup de coeur, toujours en regardant la bio + TL, parfois selon mes humeurs… J’aime les twitterriens qui ont su rester humbles, de proximité, honnêtes.
    Je suis très peu d’influents, de toute façon je préfère la réputation à l’influence… Ces influents là, ce sont les rares qui engagent la conversation, qui partagent, qui n’ont pas la grosse tête (Fadhila Brahimi, Jérôme Deiss…). Les autres je les croise de toutes façons au détour des RT.
    Petite précision aussi, je défollow tous ceux qui me pompent avec les DM auto et qui pratiquent le follow/unfollow dès que tu les suis, les gonfleurs de comptes.
    Au départ, comme bcp, j’ai followé en retour systématiquement (question de politesse). et puis suivre 2500 personnes est devenu impossible, superficiel, inutile. Je suis alors passée de 2500 à 450 following. Seuls une 50taine mon unfollow back. Mais pour certains j’ai eu le droit à la place publique ! « hey NatCordeaux m’a unfollowé ! » La belle affaire ! Rendre des comptes ! Et en plus à des followers avec qui je n’avais jamais échangé un tweet !

    En revanche, je viens de lire le billet de Viinz que je trouve un peu extrémiste.

    Merci pour ce billet qui m’a donné envie d’en écrire un à mon tour, d’autant que le ménage je le fais aussi sur FB et GG+ en ce moment !

  • ça fait plaisir de lire ça… je suis définitivement un petit compte qui suit en majorité des petits comptes, exactement pour les raisons que tu donnes

  • NkL4

    @BaN: tu ne m’as toujours pas répondu :)

  • Rosendo Kupferer

    Hi, I just wondered whether you outsource your link building? You can outsource it for as little as $10/month allowing you to free up your own time, spend more time producing great content and less time worrying about building links. Check them out: http://LinkBlasts.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  • Featured Posts

  • Popular Posts